Par Nicolas Bernard, historien

Le 10 juin 1944, en début d’après-midi, un groupement motorisé comprenant plus d’une centaine de Waffen SS investit un paisible village du Limousin, Oradour-sur-Glane. Ces hommes appartiennent à la 3e compagnie du 1er bataillon du régiment « Der Führer » de la 2e SS Panzer-Division « Das Reich », commandée par le général Lammerding. Ils ont tôt fait d’encercler le bourg et, brutalement, de l’isoler du monde extérieur. Quand ils ne sont pas abattus alentour, hommes, femmes et enfants sont réunis sur le champ de foire, à proximité de l’église. Les premiers sont

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement.
Se connecter Adhérer

Articles similaires