Propos recueillis par Sylvie Dutot

« Depuis le XIIe siècle, toutes les grandes heures de notre Histoire ont résonné sous les voûtes de Notre-Dame de Paris… »

Le 15 avril 2019, dans la soirée, un incendie se déclare dans la charpente de Notre-Dame de Paris, quelles ont été vos premières pensées face à ce drame qui a sidéré le monde entier ?
Stéphane Bern : Après un moment de sidération, j’ai ressenti une profonde tristesse, sans doute l’expression d’une impuissance devant ce sanctuaire en flammes que des hommes du feu tentaient de sauver, car la cathédrale Notre-Dame de Paris est plus qu’un lieu de culte, c’est un lieu d’histoire et de culture. Elle est le livre d’Histoire de 850 ans d’une formidable aventure humaine et qui fut le témoin de tous les grands événements de notre peuple depuis la présentation de la sainte couronne jusqu’à la Libération de Paris ou les obsèques du général de Gaulle… Elle aura résisté à tout, guerres, révolutions, saccages et pillages, mais pas à l’arrogance de notre modernité incapable de la protéger des flammes.

Notre-Dame, l’un des monuments les plus emblématiques de la capitale, est intimement liée à l’Histoire de France…
Stéphane Bern : Depuis le XIIe siècle, toutes les grandes heures de notre Histoire ont résonné sous les voûtes de Notre-Dame de Paris : citons le mariage d’Henri de Bourbon avec la reine Margot, le sacre de Napoléon Ier, la Libération de Paris, les funérailles des maréchaux Foch, Joffre, Leclerc, de Lattre, jusqu’aux cérémonies en hommage aux présidents de Gaulle et François Mitterrand. Notre-Dame de Paris, sur l’île de la Cité, donc au cœur de notre capitale, semblait devoir être le témoin immortel de notre Histoire, défiant les siècles, alors que nous, pauvres mortels, ne faisons que passer.

La bande dessinée que vous venez de publier avec Yvon Bertorello, Arnaud Delalande et Cédric Fernandez « Notre-Dame de Paris » aux édit. Glénat raconte cette nuit terrible où l’impensable était arrivé. Pourquoi était-ce important pour vous de raconter cet épisode tragique ?
Stéphane Bern : Il nous paraissait important de rappeler l’importance de … (s’abonner pour lire la suite – 0€ le premier mois puis 3,50 €/mois version papier livrée à domicile et version numérique)

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement.
Se connecter Adhérer

Articles similaires