Livre : Histoire du repos
Temps de lecture : < 1 minutes
Photo :
Abonnement Conflits

Livre : Histoire du repos

par | À la une, Livres, N°12 Histoire Magazine

Article publié dans Histoire Magazine N°12

Pendant longtemps, le mot « repos » a recouvert bien des réalités : le jour pendant lequel Dieu a contemplé la Création ; le temps infini des morts ; le temps suspendu du mystique; le confinement de l’exilé… Le repos est un temps ambigu. Le poète Rodenbach (1855-1898) se souvient : « Dimanche d’autrefois !Ennui dominical ». D’autres rappellent qu’on interdisait aux jeunes filles de demeurer oisives tant on craignait qu’elles sombrent dans le péché. Repos et oisiveté sont trop souvent mêlés. Au XVIIIe siècle, avec Rousseau qui aime se prélasser dans la nature et le phénomène des villégiatures en bord de mer, amorce un tournant qui s’accélère au siècle suivant qui découvre les ravages de la fatigue. Le repos devient le plaisir de bourgeois qui veulent prendre le contrôle de leur temps, une revendication des ouvriers qui réclament une nouvelle répartition du temps de travail, une nécessité pour des médecins qui pensent que cela peut aider les tuberculeux. Alain Corbin nous rappelle que les sensations ont une histoire.

HISTOIRE DU REPOS

Alain Corbin

Editions Plon- 176 p. 15 €

À propos de l’auteur
Philippe Martin

Philippe Martin

Philippe Martin est professeur d'histoire à l'université Lyon 2 Lumière. Il dirige l'ISERL (Institut Supérieur d'Etudes des Religions et de la Laïcité) et le GIS-Religions du CNRS. En 2007, avec Jean Lanher, il a étudié et publié le récit écrit par dom Loupvent. Il a notamment publié Le théâtre divin. Histoire de la Messe, xvie-xixe siècle. et récemment Les religions face aux épidémies de la peste à la covid-19 aux éditions du Cerf en 2020.
La Lettre Conflits

La newsletter d’Histoire Magazine

Voir aussi